Le 13 novembre, à Spray Lakes en Alberta, Canada, le R66 a passé avec succès le test de Transports Canada et de la FAA pour permettre les vols dans des conditions d’hiver très enneigées. Les critères rigoureux exigent un vol prolongé dans des conditions météorologiques qui sont difficiles à trouver, même au Canada.

Le test a été effectué au cours d’une tempête de neige avec une faible visibilité à des températures de congélation, les mêmes conditions qui ont été montrée pour produire le pire des cas d’accumulation de neige dans les entrées d’air du moteur à turbine de l’hélicoptère.

Le test consistait en une rotation à 100% du régime moteur au sol pendant 20 minutes, vol stationnaire dans l’effet de sol pendant 5 minutes, et 60 minutes de vol standard dans ces mêmes conditions. La performance a été contrôlée à l’aide d’instruments de pression et un flux vidéo en direct d’une caméra montée près du filtre à air du moteur.

Le test exige que l’accumulation de neige ne bloque pas l’entrée d’air du moteur ou bien n’affecte pas le fonctionnement du moteur. Malgré les conditions météorologiques extrêmes, aucune accumulation de neige n’a eut lieu dans la zone d’admission du moteur et aucune diminution des performances du moteur n’a été détectée.

Ce test était important pour Robinson car il permet d’éliminer la limitation existante dans le manuel du pilote du R66 qui interdisait le vol dans les chutes de neige prononcées ou poudrerie. Ce qui devrait ouvrir le marché au Canada pour l’exploitation du R66 par les opérateurs ! Une excellente nouvelle !

Capture d’écran 2015-12-07 à 08.50.31

Translate »
preloader